MICHAEL FALLOTTE trainingshttp://www.yourtrainings.comYourTrainings.com YourTrainings.comfr MICHAEL FALLOTTE trainings http://www.yourtrainings.comSat, 19 Apr 2014 08:52:42 +0100Trail Champs du louphttp://www.yourtrainings.com/petitmollet/trainings/1222895/http://www.yourtrainings.com/petitmollet/trainings/1222895/Thu, 01 Jan 1970 01:00:00 +0100Ça commence mal, ce matin j’ai le transit en vrac, je ne pense pourtant pas que ce soit les abus de la veille ou encore le stress de l’avant course. Je pars quand même pour les champs du loup à Chantonnay. Une fois sur place le dossard retiré et dans l’ambiance je n’ai qu’une envie s’est de partir pour ces 30 km. Je retrouve Lionel un ancien collègue, même si on n’est pas dans le même monde j’aurai le plaisir de m’échauffer avec lui. Il me propose de prendre le départ avec eux en première ligne, impossible sauf à être inconscient.<br />Je pars en queue de peloton un peu à contre allure, mais le parcours et long et difficile donc la prudence et surtout la gestion de l’effort sera primordiale pour bien passer les difficultés.<br />De plus ma condition actuelle ne me permet pas de prétendre à un temps, par contre je sais que j’ai le volume sur la durée. La tactique étant en place et connaissant les premiers kilomètres, j’avais déjà fait le 19, je peux donc faire les premiers kilomètres sur un train de sénateur.<br />Rien de particulier donc sur les 18 premiers kilomètres, hormis deux longues montés, mais sinon c’est beaucoup de chemins de remembrement, assez roulant et s’est peut-être là le piège, on est tenté de mettre du rythme. C’est donc très frais que j’arrive sur la dernière partie très technique.<br />Enfin du trail, c’est une fille qui va pendant près de 5 kilomètres nous emmené sur les coteaux qui bordent le lac. Je suis à son cul et ce n’est pas pour me déplaire, mais restons concentré.<br />Finalement après ce long travail, je lui souhaite bon courage et file seul car personne n’a accroché le wagon. J’arrive sur la partie probablement la plus fun du circuit, effectivement il faut quasiment escalader un mur de rocher à l’aide d’une corde pour dominer le lac.<br />L’avantage de partir de loin comme je l’ai fait, c’est que je ramasse du monde et moralement tu te sens pousser des ailes. D’ailleurs un concurrent me laisse passer en me disant que je suis encore bien, et il fait bien de me le rappeler, car la course n’est pas finie, ça me calme un peu.<br />Jusqu’au bout on reste dans ces coteaux en bord de lac, c’est un vrai toboggan qui n’en finit pas jusqu’à l’arrivée. Finalement je finis assez frais, même mieux qu’à la Tranche il y a deux semaines.<br />La sagesse m’a permis de ne pas faire n’importe quoi et surtout de prendre un gros plaisir même si le chrono et le classement sont très loin de mon potentiel.<br />Excès ???http://www.yourtrainings.com/petitmollet/trainings/1219552/http://www.yourtrainings.com/petitmollet/trainings/1219552/Thu, 01 Jan 1970 01:00:00 +0100La bicentenaire passée il faut se remettre au tac car dimanche une autre paire de manche m'attend et pas la moindre. Le champs du loup et ses 30 kilomètres sont au programme, là je pense que c'est de l'inconscience vu les capacités du moment. Et les premières minutes ne vont pas me prouver le contraire. Les jambes ne sont pas au rendez vous et j'ai hérité du mollet à Gégé . Pas de panique les étirements qui vont suivre me font du bien et du coup je peux enchaîner pour 3x1000 recup 3'. 4'20" , 4'17", et 4'33, à la sensation s'est plus que correct je n'en espérer pas temps. Retour à la maison cool et comme souvent avec plus de jambes qu'au départ.Pas la plus....http://www.yourtrainings.com/petitmollet/trainings/1216251/http://www.yourtrainings.com/petitmollet/trainings/1216251/Thu, 01 Jan 1970 01:00:00 +0100Pas la plus longue, pas la plus dure, pas la plus préparée, pas la plus stressante, mais cette course restera probablement dans nos mémoires car elle nous a permis de relever un petit défit ensemble.<br />C’est quand même dingue qu’après quelques Ricard on puisse avoir des idées aussi lumineuses, l’ivresse a du bon oui mesdames. <br />Les absents ont dû nous envier sur le bord de la route tellement notre joie faisait plaisir à voir.<br />Même les canards boiteux ont serré les dents, je ne parle pas de Paulo, pour finir cette course, car on part ensemble on arrive ensemble. S’il avait fallu en porter un sur notre dos on l’aurait fait n’est ce pas… <br />Toujours est-il que chacun prend son rôle à cœur et que pour une fois le chambrage n’a pas sa place dans les rangs tellement tout le monde est concentré sur son activité.<br />Au passage de Rivoli kilomètre 6 je sens que certain commence à puiser dans les réserves, et je sais aussi que ce qui reste n’est pas le plus cool avec la cote de Renou. J’harangue tout le monde et joue sur la corde sensible en leur disant que la famille sera au bout de cette rue. C’est aussi un bon moment nos supporters sont là, et pour l’avoir connu sur certaines courses ça fait son petit effet.<br />Bref il faut bien que ça se termine, même si comme Riquet j’aurais bien fait une autre boucle histoire de prolonger le plaisir. D’ailleurs on prend tout notre temps pour passer la ligne et laisser notre joie éclater. <br />Pas la plus longue, pas la plus dure, pas la plus préparée, pas la plus stressante, mais la plus réussie.<br />Vivement le prochain RPCC pour de nouveaux défits….<br />Double casquettehttp://www.yourtrainings.com/petitmollet/trainings/1210151/http://www.yourtrainings.com/petitmollet/trainings/1210151/Thu, 01 Jan 1970 01:00:00 +0100Dernière sortie longue avant les champs du loup la semaine prochaine. Mais ce matin il pleut un crachin breton et du coup la casquette s'impose. Mais j'en avait pas besoin car la victoire du poiré hier soir m'a habillé pour et s'est avec deux casquettes que je parts pour au moins 20 km.<br />Les sensations sont bonnes dès le départ après 27 min et 5km, comme souvent je profite du barrage à Papon pour m'étirer. Pour cette sortie je ferais le grand tour, je ne me laisse pas grisé par les parties techniques et heureusement car sur le retour ça cale un peu. Retour au point de départ, le barrage après 11 km en 58 min. Étirement de nouveau pour retour au calme. Demain une autre casquette ????Avant denier réglage avec moi tout seulhttp://www.yourtrainings.com/petitmollet/trainings/1204027/http://www.yourtrainings.com/petitmollet/trainings/1204027/Thu, 01 Jan 1970 01:00:00 +0100Pour tout dire ce n'était pas une sortie réglage mais plus pour récupérer de dimanche. Je part les jambes bien grosses j'ai l'allure d'un footeux qui roule les mécaniques au footing. Après 28 min d'échauffement je prend le temps de bien m'étirer et c'est fort agréable. Retour à la maison, je me surprend à doubler un couple sur une petite accélération. Mais pas de folie et prudence, une grosse échéance arrive dimanche. Celle de dimanche après-midi bien sur .....V1 première http://www.yourtrainings.com/petitmollet/trainings/1199029/http://www.yourtrainings.com/petitmollet/trainings/1199029/Thu, 01 Jan 1970 01:00:00 +0100Première course comme vétérans à même pas 40 ballets ce n'est pas juste mais il va falloir avec dorénavant. <br />C'est avec le dot en compote que je part pour la Tranche, l'échauffement me donneras des indications sur mes possibilités de participer.<br />Paradoxalement ça va mieux en courant du coup je suis sur la ligne de départ.<br />Samuel, mon collègue souhaite que je partes avec lui, mais pas fou je préfère faire ma course seul.<br />Départ comme d'habitude sur la plage que l'on empreinte pendant 1,7 km avant de partir en forêt. <br />Je me retrouve avec deux nenettes au niveau très différent mais elles s'attendent, je reste je ne reste pas, finalement l'une des deux va rapidement décrocher, je trace ma route. Pour le moment tout va bien physiquement, et la lucidité et encore présente. Cette fois je me retrouve avec un mec que je talonne son allure me va très bien il grimpe mieux mais moi je maitrise les descentes, l'un dans l'autre ça le fait.<br />Kilomètre 17 nous repassons par la plage, nous sommes trois ou quatre, je prend les chose ne main et traine tout ce petit groupe sur plus d'un kilomètre. Le vent a formé des mares d'eau que ne pouvons pas souvent éviter. C'est du trail marin... Je sort encore frais de cette mini épreuve deux de mes compagnons en sortirons encore mieux que moi et me lâcherons. J'ai encore du jus durant 1petit kilomètre, après les premiers coups de fatigue arrivent. Mais comme depuis le début je gère car je connaît ce qui reste et, il faut encore manger du sable et quelques montés alors prudence. Je récupère un des deux lâcheurs au dernier ravito, j'apprendrai par la suite qu'il a fait le 15 bornes en nocturne hier soir, Chapeau. Maintenant je n'ai plus qu'une envie c'est de retrouver la plage pour le dernier kilo, normalement c'est plus roulant, quand on est mon bien se rattache à n'importe quoi. Samuel mon collègue est a l'arrivée cela fait 7 min qu'il est arrivé. <br />Satisfaction car je n'est jamais autant géré une course de bout en bout comme ça, V1 l'âge de la raison...bi bi bi centenairehttp://www.yourtrainings.com/petitmollet/trainings/1194445/http://www.yourtrainings.com/petitmollet/trainings/1194445/Thu, 01 Jan 1970 01:00:00 +0100Bi-Bi-Bi-Bi-Bi?.<br />La soirée commence mal pour moi car le départ des HerBIers ce fait tardé et mes collègues de course partiront finalement sans moi. Mais après une BIscouette dans les Oudairies je reprends les BIpèdes au niveau de la Fac de BIologie.<br />Eric devant craindre les expériences BIsexuelles, il a trouvé bon d’inviter son BInôme du mercredi, notre sortie sera donc hétéro.<br />Nous poursuivons notre trajet et passons devant la salle de gym où certain préfère travailler leurs BIceps. Nous BIfurquons sur la Bretèche et le groupe alors, se BIpolarise.<br />Eric accompagne la queue du peloton, mais tout BIcéphale qu’il est, rejoint la tête pour même la lâcher complétement afin de sortir sa BIstouquette pour satisfaire une envie pressante.  <br />Nous descendons sur Rivoli toujours en deux groupe, je fais remarquer à Monsieur BIllaud (il fallait que le je place) que les Robrotiére aurait pu faire un BIllard en synthétique. Mais point de mots sortent de sa bouche même BIblique (je commence à ramer). Au septièmes kilomètres je leur fait remarquer que ce tiendra ici même un ravito, mais rien qui ne les emballe ils auraient préféré un BIstro.  Rue Renou ça monte BIen et le souffle pour certain et plus court mais avec surprise le grand pousse dans son aéroBIe pour rester à ma hauteur. Juste un peu de répit à 1 km de l’arrivé quand l’ancien BIathléte (je sais c’était du TRI) arrive à notre hauteur. Toujours est-il que BIbI a compris le manège et nous voit avec Eric partir à la chasse. Nous sommes plus dans le monde des BIsounours, les poumons plus que les jambes, brûlent et finalement nous gagnons notre BIllet pour le 6 avril.<br />Ventreti n’arrive pas, il a BIaisé souffrant des ligaments BIlatéraux du genou. Mais courageux, on le voit au loin trainer ses BIftecks sur le BItume yonnais. <br />C’est avec regrées que tout le monde constate qu’il n’y a pas de BIére à l’arrivée mais sans aucun doute il y en aura le jour de la BICENTENAIRE.<br /> <br /> <br /> <br /> <br /><br /> En jambehttp://www.yourtrainings.com/petitmollet/trainings/1187993/http://www.yourtrainings.com/petitmollet/trainings/1187993/Thu, 01 Jan 1970 01:00:00 +0100Super temps au départ mais frais c’est la bounette vissée sur la tête que je pars pour le circuit « Château fromage ». Mais rapidement il fait chaud et la casquette aurait était préférable, c’est ça de sortir seul on n’a pas les conseils avisés d’un nanard.<br />Je traverse le château des Oudairies et ça sent le repérage de la Bicentenaire car bon nombre sont au rendez-vous ce matin. Pour ce qui est des jambes pas de sensations particulières, les conditions sont donc réunies pour faire une belle sortie. J’ai vraiment l’impression de gérer mon effort pour rester à une allure footing et quand je regarde pour la première fois ma montre j’ai fait 8 bornes en 41 min, je pense que le grand aurait eu du mal à me foutre un coup de pied au c….<br />Etant bien je garde ce rythme, sauf quand j’arrive devant le champ où j’avais dû me réfugier sur le capot du 4x4 car ce matin il y a du monde qui s’active mais pas de voiture punaise sur quoi je vais monter ? Par chance pas de chien et je trace ma route sans trop tarder dans les parages.<br />Je termine la boucle sur Château Fromage pour repasser par les Oudairies mais ayant les jambes je fais une boucle vers le Bourg pour allonger un peu le kilométrage. Pas de signe de fatigue à l’arrivée, mais ce n’était pas le but, j’aurais tout le loisir de me cramer dimanche prochain aux Galopades Tranchaise. <br /><br />Sans Bibihttp://www.yourtrainings.com/petitmollet/trainings/1180310/http://www.yourtrainings.com/petitmollet/trainings/1180310/Thu, 01 Jan 1970 01:00:00 +0100C'est sans Bibi que je parts avec regret car j'ai d'entrée de bonnes jambes et je pense que le décrassage de mister billaud avec moi ne lui aurait pas accordé beaucoup de temps pour me parler.<br />Après 4 km autour des boulevard j'ai soudainement les jambes qui brûlent, punaise, Billaud sort de ce corps.<br />Heureusement cela ne dur pas et je file vers l'hippodrome pour une série de 10 fois 30 seconde recup 30. Ça passe très vite et retour à la maison.Jambes du mercredihttp://www.yourtrainings.com/petitmollet/trainings/1176043/http://www.yourtrainings.com/petitmollet/trainings/1176043/Thu, 01 Jan 1970 01:00:00 +0100Pas de mauvaises sensations mais je sents bien que lles jambes sont lourdes, conséquence des deux sorties de suite, probablement.<br />pour changer je travere la vallée verte les jours rallongent et c'est bien agréable.<br />J'ai l'impression de gerer sans trop forcer et surprise en arrivant en pile poile 1 heure je viens de faire 11.5 km. Ca commence à tourner, les kilos en moins font probablement leurs effets.